L’Hôpital de Panzi poursuit la campagne « Fistule 2020 »


Quatre médecins de l’Hôpital Général de Référence de Panzi viennent d’achever la première étape d’une mission de réparation de fistules uro-génitales et recto-vaginale basses dans les villes de Lodja et Kole, dans la province du Sankuru.

Les fistules sont des pathologies gynécologiques graves qui surviennent suite à des viols avec extrême violence ou suite à des accouchement pratiqués dans de mauvaises conditions ou à un trop jeune âge, alors que leur corps n’est pas encore en mesure de donner la vie normalement. Les fistules provoquent chez les patientes une communication entre deux organes, comme par exemple entre le vagin et l’anus. De cette situation dramatique et extrêmement handicapante résulte souvent la stigmatisation de ces femmes qui se renferment alors sur elles-mêmes. Certaines d’entre elles sont parfois porteuses de fistules depuis plus de 60 ans suite à un accouchement à un âge précoce, leur bassins étant alors trop petit que pour permettre le passage de la tête de l’enfant.

Pendant 3 semaines, l’équipe de spécialistes de la campagne « Fistules 2020 » de l’Hôpital de Panzi a opéré plus de 100 patientes souffrant de fistules. Le Dr Pamandjelo, point focal de l’Hôpital de Panzi à Lodja, explique que seules 50 opérations avaient été initialement prévues pour cette mission qui s’est terminées avec 52 opérations à Lodja et 49 à Kole.

Afin qu’aucunes femmes de la région désireuses de se soigner ne soient mises à l’écart, des malades en provenance de plusieurs localités ont été accueillies et hébergées dans les hôpitaux de Kole et Lodja pendant plus deux semaines en attendant le jour de l’intervention.

La « Campagne Fistule 2020 », un réel succès depuis le début de l’année 2020.

Le Dr Pamandjelo est satisfait des résultats de la mission de Lodja et Kale: « La plupart des femmes ayant subi l’opération présentent aujourd’hui tous les signes de guérison » a-t-il expliqué. Marie, infirmière à l’Hôpital de Lodja, est également optimiste sur la santé physique des patientes opérées : « Je remercie l’équipe de chirurgiens de l’Hôpital de Panzi. Ils ont participé à la restauration de la dignité d’une centaine de femmes grâce à la campagne Fistule 2020, qui s’avère être un réel succès. »

En sortant d’hospitalisation, les patientes ont reçu un kit d’hygiène contenant du savon, de la crème hydratante et des pagnes.

Les cas d’incontinences urinaires persistantes seront transférés à Bukavu afin d’être pris en charge par l’équipe du Docteur Guy-Bernard Cadièrequi, depuis 2012, effectue 4 fois par an des missions à l’Hôpital de Panzi afin d’opérer par chirurgie minimale invasive des cas particulièrement compliqués, notamment, de fistules recto, urétéro et vésico-vaginales.

La campagne « Fistules 2020 » se poursuit dans le territoire de Yakoma, dans la province du Nord-Ubangi avec l’appui de la Fistula Foundation à travers la Fondation Panzi.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Mushununu,

Panzi, Bukavu,

RD Congo

  • Twitter - Black Circle
  • Instagram Social Icon
  • Facebook Basic Black

@Hopital de Panzi 2016