Mushununu,

Panzi, Bukavu,

RD Congo

  • Instagram Social Icon
  • Facebook Basic Black

@Hopital de Panzi 2016

Des jeunes du Fonds Ngangi découvrent l'Hôpital et la Fondation Panzi

August 24, 2019

es 

 

La Fondation Panzi et l’Hôpital de Panzi ont reçu, ce mercredi 21 août 2019, une délégation constituée de plus d’une quarantaine de jeunes encadrés par le Fonds Ngangi, en province du Nord-Kivu. Ces jeunes étudiants sont venus palper du doigt le travail qui s’effectue à Panzi dans le domaine de la prise en charge des femmes victimes de violences sexuelles et autres victimes de pathologies gynécologiques.

 

La délégation des jeunes étudiants a été accueillie à l’Hôpital de Panzi dans la matinée et a eu droit à une présentation théorique de l’institution avant d’effectuer une visite guidée de l’Hôpital afin de comprendre les différents services qui y sont proposés.

 

Dans la salle de réunion où étaient reçus les jeunes étudiants, le Docteur Nfundiko, Chef de Staff de l’Hôpital, a effectué une présentation allant de la création de l’Hôpital aux projets de rénovation qui doivent prendre place dans les prochains mois. Egalement Chef du service d’Orthopédie, il a insisté sur les raisons qui ont poussé l’hôpital à privilégier la prise en charge des femmes victimes de violences sexuelles, alors même que l’idée initiale du Docteur Mukwege était de mettre en place une structure qui promeut la santé de la reproduction. 

 

En effet, la première patiente admise à l’hôpital a tout bouleversé. Des balles avaient été tirées dans ses organes génitaux après qu’elle ait été abusée sexuellement. Le mal était profond et devait être combattu. C’est ainsi que le Dr Mukwege focalisera le gros de ses efforts sur la prise en charge médicale des survivantes de violences sexuelles, une approche qui évoluera jusqu’à la prise en charge holistique des survivantes par la création du Modèle de Panzi.

 

La délégation était composée de jeunes etudiants du Fonds Ngangi venus de la ville de Gomaainsi que d’une dizaine de jeunes membres du Fonds Ngangi venus principalement de la Belgique et d’autres pays d’Europe. Dans son adresse à la jeunesse, le Docteur Nfundiko est revenu sur la situation humanitaire alarmante de la RDC. Il a appelé les jeunes congolais à prendre conscience de leurs responsabilités afin de léguer à leur pays un avenir meilleur. Aux jeunes européens, le chirurgien a insisté sur l’importance du plaidoyer même à l’international. Les efforts de chacun sont nécessaires pour mettre un terme aux défis humanitaires que traverse la RDC.

 

La délégation a ensuite effectué une visite au sein de certains services de l’hôpital. Ils ont ainsi visité le laboratoire, le service de dialyse et le service de néonatologie avant d’arriver au service SVS (Survivantes de Violences Sexuelles).

 

Il se sont ensuite rendus à la Fondation Panzi où ils découvert diverses formations organisées en faveur des femmes encadrées par la Maison Dorcas. Il s’agit de femmes ayant été soignées à l’Hôpital de Panzi, des survivantes de violences sexuelles ainsi que des patientes avec diverses pathologies gynécologiques et d’autres femmes vulnérables de la communauté.

 

La délégation s’est exprimée sur l’importance de cette visite. Pour mademoiselle Miracle Asifiwe Bahati, ce moment était particulier car il lui a permis de prendre conscience de tout le travail abattu par les équipes de Panzi. Pour cette jeune fille, qui s’apprête à commencer des études de pharmacie, le professeur Denis Mukwege est une source d’inspiration et un modèle à suivre pour la jeunesse congolaise.

« Le travail du Docteur Mukwege me donne envie d’aller loin. Il nous montre que, dans la vie, peu importe les menaces ou les contraintes qui se mettent sur notre chemin, il faut toujours aller de l’avant. Il a aidé les femmes à reprendre confiance en elle et à retrouver leur dignité. Vraiment je trouve que c’est un homme qui aide la jeunesse se dépasser. Il nous montre qu’il ne faut pas qu’on se limite dans nos projets. C’est un grand exemple pour nous », a-t-elle confié.

 

Pour Quentin de Streel, responsable de cette association, ce fut une expérience édifiante.

« C’était une expérience très  enrichissante et chargée en émotions. On a eu la chance de voir comment fonctionne l’Hôpital de Panzi et,  au sein du groupe, il y a pas mal de personnes qui sont attirées par le monde de la santé. Ça leur a permis d’être introduit au monde hospitalier. De plus, on a pu parler de l’histoire de Panzi et du parcours du Docteur Denis Mukwege en corrélation avec l’histoire du pays et de la région des pays du Grand Lacs. On a aussi parlé des atrocités qui sont faites aux femmes. Nous comprenons, à présent la sources et les causes de ces atrocités. 

Le travail du Docteur Mukwege nous impressionne et nous l’encourageons fortement à continuer son action qui constitue une chance énorme pour la population de la région » a poursuivi le jeune belge.

 

 Au début de chaque année académique, le Fonds Ngangi organise des sorties avec les enfants qu’il prend en charge, surtout ceux qui veulent embrasser la vie académique afin de « leur donner les notions nécessaires afin qu’ils puissent être performants  à l’université et dans leur vie professionnelle ».

 

Cette année, le Fonds Ngangi a décidé d’emmener ses jeunes membres à Panzi afin de leur ouvrir les yeux quant aux problèmes qui hantent la région et pour susciter en eux un sentiment de responsabilité  et de patriotisme.

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Le Docteur Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018

October 5, 2018

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags