Mushununu,

Panzi, Bukavu,

RD Congo

  • Instagram Social Icon
  • Facebook Basic Black

@Hopital de Panzi 2016

Une équipe de la Fondation Panzi participe à la riposte contre Ebola à Mwenga

August 29, 2019

 

 

 

 

 

 

Une équipe de la Fondation Panzi mène une campagne de communication sur la maladie à virus Ebola dans le territoire de Mwenga.

 

Partie le 20 aout, cette équipe constituée d’un médecin, d’un psychologue, d’un avocat de la clinique juridique et de trois experts en communication et en sensibilisation de la Fondation Panzi est partie a la rencontre de la population issue de différentes couches sociales afin de parler des mesures à adopter en vue d’arrêter la propagation du virus de la maladie Ebola au sein de la communauté.


En dépit de la confirmation des cas de maladie à Chowe dans le territoire de Mwenga, il se pose toujours un sérieux problème de communication sur cette maladie sévère.

 

L’équipe dépêchée par la Fondation Panzi travaille sur place en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’Organisation Internationale de la Migration (OIM), de la Croix-Rouge et avec les différentes structures locales afin de communiquer sur les bons comportements à observer et leur pertinence dans la riposte contre Ebola.


Sur place, l’équipe a adhéré au programme de riposte du gouvernement.


La première séance de sensibilisation a eu lieu au profit des Relais Communautaires de Lwindi et auprès d’autres membres de la communauté, près du Centre de Traitement de la maladie à Virus Ebola de Chowe où a été déclaré le premier cas de la Province du Sud Kivu.

 

À  Chowe, dans le groupement de Kalama, les membres de la communauté ont reçu des instructions sur les mesures d’hygiène à adopter. Il s’agit notamment de se  laver les mains en suivant les normes d’hygiène susceptibles d’arrêter la transmission du virus. Des kits d’hygiène ont été remis aux membres de la communauté.

 

 

Les différentes équipes impliquées dans la campagne de riposte contre Ebola ont pris part, ce vendredi 23 août 2019, à une formation sur la façon d’enterrer dignement mais de façon sécurisée (EDS).

Cette formation, tenue à Kasika, concernait les membres des différentes équipes ainsi que les relais communautaires. L’enterrement digne et sécurisé rassemble plusieurs techniques qui doivent être mises en œuvre lors de l’enterrement d’une personne morte de la maladie à virus Ebola afin d’empêcher la propagation du virus.

Cette campagne se fait également via des structures créées dans le passé par la Fondation Panzi, dans le territoire de Mwenga.

 

Le samedi 24 août 2019, l’équipe de Panzi a effectué une rencontre supplémentaire avec les noyaux de Tushinde Ujehuri dans la chefferie de Lwindi. A Kasika, les membres des noyaux Tushinde dans la chefferie de Lwindi ont été sensibilisés sur le danger que présente la maladie et les mécanismes à adopter pour la combattre. Les participants, membres des noyaux, ont pris l’engagement de sensibiliser chacun 10 ménages quotidiennement et de rapporter la situation selon un planning au niveau national.

 

LeMwami Nyumba a également participé à cette rencontre. Dans son mot de circonstance, le chef coutumier a encouragé la campagne menée par l’équipe de Panzi et a appelé les membres des noyaux à s’approprier la sensibilisation sur la maladie à virus Ebola.

 

Rappelons qu’Ebola est une maladie virale, extrêmement mortelle, qui se manifeste par une forte fièvre, des vomissements et des diarrhées intempestifs, ainsi qu’une hémorragie qui se produit à travers différents orifices du corps du patient. La transmission de la maladie d’un humain à l’autre passe par le contact entre une personne saine et les liquides corporels d’un sujet contaminé, la manipulation d’une personne malade, la dépouille d’une personne morte du virus ou la manipulation des vêtements qu’aurait utilisés une personne malade.

 

Se faire vacciner et observer les mesures préventives restent les meilleurs moyens de lutter contre la maladie à virus Ebola. Les bonnes manières dans la lutte contre Ebola exigent le lavage régulier des mains après tout contact avec toute personne. Il faut aussi éviter tout contact avec un cas suspect et l’emmener dans un centre de traitement de manière urgente. Tout patient qui présente des signes assimilables à la maladie à virus Ebola est éligible au Centre de Traitement Ebola (CTE).

 

La campagne menée par l’équipe de la Fondation Panzi, dans le territoire de Mwenga va durer 15 jours.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Le Docteur Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018

October 5, 2018

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags